Le NUMÉRIQUE au centre de tout plan d’action

10 RECOMMANDATIONS Smart & Green

Depuis sa création, la SBA s’est intéressée à l’impact des technologies et du numérique sur le bâtiment et la ville. Si le pilotage énergétique des bâtiments a été sa première préoccupation elle s’est vite attachée à l’ensemble des nouveaux services découlant du numérique en établissant le lien entre ces bâtiments, la ville et le territoire autour du numérique.

Très tôt nous avons eu conscience que le numérique était à la fois une solution et un atout pour améliorer la qualité d’usage du bâtiment et au-delà.

La crise sanitaire a mis en lumière le rôle central du numérique pour la survie de l’activité économique avec le télétravail, la télé-médecine ou l’enseignement à distance…

Par ailleurs, début juillet, plus de 35.000 maires vont rédiger leur feuille de route dans la continuité de leurs promesses de campagne et en réponse aux défis propres à leur commune. Il s’avère que les Collectivités Locales vont jouer un rôle majeur dans le déploiement du plan de relance national de notre économie considérablement ébranlée par la COVID 19. Les transitions adoptées dans la précipitation ont et auront forcément un impact fort sur l’usage des bâtiments, sur la mobilité et par conséquence sur l’aménagement du territoire.

C’est dans ce cadre que la SBA a rédigé 10 recommandations Smart & Green afin de replacer le numérique au centre de tout plan d’action et tracer une voie pour répondre aux grands défis actuels auxquels villes et territoires sont confrontés.

Le triptyque qui porte l’action

Prioriser : La technologie ne peut être qu’au service de l’humain (cf. thématique IA et importance de la formation pour dominer la technologie et non pas être asservie à la technologie (cf. débat application COVID).

S’engager : Charte d’éco-responsabilité du numérique au service de l’éco-responsabilité du territoire.

Mesurer : Exploitez les nouveaux outils du digital pour assurer et mesurer un bilan carbone positif / biodiversité / circularité / transparence / traçabilité

Les 10 recommandations de la SBA

pour répondre aux défis de la ville et des territoires résilients

Développons la culture digitale de l’ensemble des acteurs

Alors que le numérique est au cœur de notre vie quotidienne, nous constatons qu’encore trop peu d’appels d’offre intègrent aujourd’hui un volet numérique, ne permettant pas aux porteurs de projets aménageurs, collectivités de profiter pleinement des atouts que ces outils peuvent apporter aux territoires. Une des raisons est peut-être lié à un certain manque de sensibilité des acteurs de la ville sur cette thématique c’est pourquoi il nous semble important de développer cette culture digitale à tous les niveaux (élus, agents publics, opérateurs privés et publics, citoyens). Ceci nécessitant également de favoriser des approches collaboratives et transversales pour répondre aux nouveaux usages et services attendus par les usagers.

Définissons et partageons un schéma directeur numérique à tous les échelons du territoire

Comme dans tout projet de développement territorial qui nécessite une vision et un plan global, le développement des services numériques requière un schéma directeur numérique. Ce schéma doit permettre d’établir un plan multi échelle traitant notamment des services numériques, des organisations et systèmes d’information, des investissements en infrastructure, des niveaux de services et contrats et de la gouvernance des données.

Appuyons-nous sur des écosystèmes de partenaires alignés sur notre vision

Pour garantir la cohésion de ce schéma directeur, il est important de s’appuyer sur des écosystèmes de partenaires alignés sur cette vision, proposant des solutions ouvertes, conformes aux standards lorsqu’ils existent et s’appuyant sur des référentiels communs.

Dotons nos infrastructures d’un jumeau numérique

Pour tirer pleinement profit de cette démarche, il est important de doter les infrastructures d’un jumeau numérique : au travers d’une démarche CIM au niveau du territoire et BIM au niveau des bâtiments, les 2 devant pouvoir communiquer l’un avec l’autre. Ce jumeau numérique doit se penser très en amont et sa mise en œuvre se faire dès la programmation du projet. Ce n’est qu’alors qu’on pourra en tirer tous les bénéfices dans la phase d’exploitation.

Garantissons l’accessibilité et la gouvernance des données

La donnée étant la matière première des services numériques, en maîtriser la chaîne de valeur devient un enjeu central de la gouvernance à tout niveau du territoire. A ce titre il s’agit d’une nouvelle compétence stratégique à acquérir ou à renforcer pour chacun et notamment les acteurs des filières du bâtiment et du territoire.

Connectons nos infrastructures, nos bâtiments, nos équipements

Pour que nos équipements, nos bâtiments et nos infrastructures soient en capacité de produire de la donnée et donc participer activement à cette économie numérique, il est essentiel de pouvoir les connecter sur des réseaux fédérateurs qui vont faciliter la circulation et le partage de ces données.

Mutualisons les infrastructures et les équipements dès que possible

Pour stimuler une politique vertueuse et soucieuse de l’économie de ressources, il est important de mutualiser les infrastructures et les équipements dès que possible par exemple en réutilisant les mêmes réseaux et équipements pour délivrer des services multiples.

Exigeons des solutions disposant d’interfaces standardisées, interopérables et ouvertes

Les services numériques découlant le plus souvent d’un ensemble de solutions variées et systèmes hétérogènes, il est nécessaire de disposer d’interfaces standardisées, interopérables et ouvertes afin que l’ensemble fonctionne de manière harmonieuse et soit en capacité d’évoluer dans le temps sans remettre tout en cause.

Mettons en place un opérateur de services de confiance et garant de la continuité de service

La mise en œuvre de ces nouveaux services numériques requière une organisation spécifique et l’adjonction de nouvelles compétences. C’est un rôle nouveau, celui de l’opérateur de service de confiance qui doit répondre à ces enjeux en jouant un rôle central et en garantissant la continuité de service.

Favorisons des solutions numériques sobres en énergie et en ressources

Le numérique ayant lui-même un impact environnemental, il est important de le prendre en compte dans la définition des solutions afin de s’assurer que sa contribution positive à l’environnement soit supérieure à son impact. Cela nécessite de l’intégrer dans l’analyse environnementale globale.

Le replay de la Conférence

Les défis pour une ville et des territoires résilients

Durables et désirables

  • Qualité de vie (urbanisme, habitat & vie de quartier)
  • Respect de l’environnement (énergie, biodiversité, agriculture urbaine, empreinte carbone, eau, déchet…)
  • Attractivité du territoire (emploi, nouveaux circuits de commerce de proximité, nouveaux modèles, économie circulaire…)

 

Coopératifs et inclusifs (cohésion et confiance)

  • Sécurité et sérénité
  • Implication et responsabilisation citoyenne / Gouvernance locale / Transparence de l’information
  • Solidarité et inclusion (seniors & petite enfance, personnes fragiles, vie associative, accompagnement)

 

Serviciels et intelligents (qualité de l’infrastructure, communication, suivi)

  • Qualité et continuité des services (santé, éducation, enfance, sport, équilibre périphérie – centre-ville)
  • Mobilité (transports et multimodalité)
  • Réseaux d’eau et d’énergies
  • Réseaux numériques
Copy link
Powered by Social Snap

Nous utilisons des cookies

Merci de confirmer si vous acceptez que nous enregistrions certaines données de navigation. Si vous déclinez, nous ne conserverons aucune trace de votre passage.