En France, la digitalisation des établissements de santé est sous-développée par rapport à d’autres pays. Même si de nombreux efforts ont été réalisés ces dernières années, il convient de rattraper le retard, notamment en matière d’interopérabilité et de management de la donnée. C’est en tout cas la conviction d’Enguerrand Habran, Directeur du Fonds de la Fédération Hospitalière de France (FHF) ″Recherche et Innovation″, et de Marie-Paule Dayer, présidente de la Commission Smart Hospital de la SBA, qui vient de publier son Théma « De l’hôpital numérique au Smart Hospital ».

Qu’est-ce qu’un Smart Hospital ? Il est avant tout un établissement intégré dans la ville. « Aujourd’hui, l’hôpital est souvent constitué d’un bâtiment monolithique en périphérie, décrit Enguerrand Habran. On voit néanmoins apparaître des nouvelles architectures, organisées en modules disséminés dans la ville, plus simples à faire évoluer. » Cette organisation a en outre l’avantage de faciliter la gestion des risques épidémiques, comme ceux de la crise de Covid-19. Ainsi, pour ne pas mettre en danger les patients immunodéprimés victimes de cancer par exemple, l’hôpital peut réserver certains modules pour les soins des malades contagieux, tandis que d’autres blocs indépendants pourront poursuivre leur activité de cancérologie sans risque.

Le respect de l’environnement et de la qualité de vie

Les métiers de santé sont des métiers éprouvants, en tension. Pour les patients, comme pour leurs proches, les attentes prolongées dans des lieux ″inhospitaliers″ en quête d’informations conduisent à des réactions abusives. Saviez-vous que les agressions contre les personnels de santé avaient augmente de 18 % au cours des 2 dernières années ? « Pour le bien-être des soignants, des patients et des accompagnants, l’hôpital du futur aura tout à gagner en proposant des bâtiments agréables à vivre et respectueux des normes environnementales, suggère Marie-Paule Dayer. Il conviendra aussi d’optimiser l’organisation des services, pour aider les personnels à centrer leur activité sur le soin et limiter les déplacements au nécessaire. Dans certains établissements, les soignants parcourent jusqu’à 10 km par jour. »

Les atouts du numérique

Le cœur de l’hôpital du futur, c’est bien évidemment sa numérisation. « La géolocalisation indoor en particulier est très utile pour les établissements de santé, souligne Enguerrand Habran. Elle permet d’orienter le patient dans chaque service, de savoir où est le malade à chaque étape de son parcours de soin, ou encore de gagner du temps – beaucoup de temps – dans la recherche de matériel. » La digitalisation de l’hôpital maximise le confort et la sécurité des malades et du personnel, renforce les diagnostics, le suivi et les gestes médicaux, améliore l’expérience des patients et des visiteurs, optimise les couts d’exploitation et de maintenance.

La priorité aux usages

Mais aujourd’hui, les démarches de numérisation de l’hôpital se concentrent encore trop souvent sur les dossiers informatisés des patients, sans anticiper et imaginer le déploiement d’autres services. « Evitons les stratégies court-termistes et exploitons le potentiel de la mutualisation des usages, conseille Marie-Paule Dayer. Une vision holistique est indispensable, pour mesurer le bénéfice rendu par la transformation digitale du secteur de la santé et ainsi libérer tout le potentiel du numérique à l’hôpital ! »

C’est précisément ce que vous pourrez constater en lisant le tout nouveau Théma de la SBA « De l’hôpital numérique au Smart Hospital ». Au fil des pages de cet ouvrage, la Commission Smart Hospital vous invite non seulement à découvrir un panel varié de cas d’usage mais aussi à expérimenter une méthode collaborative fiable pour aider les décideurs, aux conducteurs d’opération et aux ingénieurs à réaliser leur projet de construction ou de rénovation d’hôpital intelligent, répondant aux besoins de l’ensemble des acteurs de la santé.

 

Copy link
Powered by Social Snap

Nous utilisons des cookies

Merci de confirmer si vous acceptez que nous enregistrions certaines données de navigation. Si vous déclinez, nous ne conserverons aucune trace de votre passage.