Entrepreneure dans l’âme, passionnée par l’économie verte, experte des territoires agiles et durables, Ella Etienne-Denoy est une nouvelle venue à la SBA. Néanmoins, sa parfaite connaissance de l’immobilier et de l’urbain responsable, sa formidable volonté d’implication et son dynamisme sans faille lui ont valu d’être choisie pour être la nouvelle Vice-Présidente Smart City.
Son portrait, ses projets et ses perspectives dans le cadre de sa nouvelle mission.

 

Qui êtes-vous, Ella Etienne-Denoy ?

Ella Etienne-Denoy – Titulaire d’un MBA de l’Essec Business School France & Singapour (Programme Grande École) et d’un Master en Management de l’Innovation de l’Université de Mannheim en Allemagne, je me suis aussi spécialisée dans l’économie immobilière et la finance verte. Surtout, je suis profondément motivée par la vision d’une ville de demain durable, inclusive et résiliente. Pour moi, la ville vit aujourd’hui une transition plurielle, tant environnementale que digitale et plus largement sociétale. Cette vision transversale est partagée par la SBA et c’est ce qui nous rapproche. Je suis donc ravie d’avoir été accueillie à la SBA et de devenir la nouvelle Vice-Présidente Smart City.

Je suis convaincue que la ville de demain devra mêler les enjeux du green et ceux du smart pour être durable, voire pour être simplement vivable. C’est en tout cas la démarche dans laquelle je m’inscris au quotidien au sein de la société Green Soluce, que je dirige, et qui conseille et aide les acteurs publics et privés à naviguer au cœur de la complexité liée à la transition des villes, en osant imaginer, construire et mettre en œuvre des solutions audacieuses à fort impact positif. Véritable ″Action Tank″, nous nous considérons comme des facilitateurs et accélérateurs de projets, qui actionnons différents leviers en matière de prospective, de stratégie, d’ingénierie technique, de pédagogie et de finance responsable, mais également en matière de production et diffusion de contenus Nous sommes notamment à l’origine du Baromètre de la Certification Environnementale, un état des lieux quantitatif du green building, le seul en Europe qui intègre aussi des enjeux de bien-être et du numérique.

Je compléterai mon portrait en ajoutant que je suis franco-australienne, trilingue français, anglais et allemand. De fait, ma culture est internationale, d’autant plus que j’ai vécu dans différents pays, étant fille de Diplomate. J’espère que ce sera pour la SBA un atout dans sa volonté de se développer au-delà des frontières nationales et de mobiliser les meilleures expériences européennes puis mondiales.

Quels sont vos projets à court terme ?

E E-D – Avec ma compréhension des intérêts et des attentes de l’écosystème immobilier et des acteurs des territoires, j’entends défricher le champ passionnant de la Smart City pour nos interlocuteurs techniques et les politiques. Pour parler ensemble le même langage et d’une même voix, j’ai un premier projet à visée pédagogique. Nous allons produire un document qui réunira les 10 principales clés de développement des villes. Nous voulons le faire vite, très vite, pour qu’au moment de l’après Covid-19, le plan de relance économique ne néglige pas d’intégrer les dimensions liées au bas carbone et au digital. Nous avons déjà amorcé le travail de synthèse et de vulgarisation, en concevant une petite animation d’1 minute 30, qui délivre les messages essentiels de la SBA pour les villes.

Mon second projet sera de finaliser et de lancer le référentiel R2S Aménagement avant la fin de l’année. Déjà, un travail remarquable a été effectué par la Commission Smart Aménagement, pilotée par Catherine Moulin, qui est aussi la personne qui m’accompagne dans ma mission au sein du pilier Smart City, en tant que déléguée Vice-Présidente.

À plus long terme, quelles sont vos ambitions ?

E E-D – J’entends capitaliser sur les nombreux acquis déjà mis en œuvre par mon prédécesseur Marc Daumas et collaborer dans une dynamique collégiale avec Sébastien Meunier et François-Xavier Jeuland, respectivement Vice-Présidents Smart Building et Smart Home pour mettre le pied sur l’accélérateur du digital dans le bâtiment en France, aux côtés et sous la direction d’Emmanuel François, Président de la SBA. En moins d’un mois, nous avons déjà réalisé plusieurs réunions de travail ensemble, mais toujours à distance dans cette période de confinement imposée.

J’imagine la SBA comme un laboratoire d’innovations, pour trouver des solutions qui mêlent intimement le green et le smart dans la ville de demain, comme je l’ai répété à plusieurs reprises. Ce laboratoire va également s’intéresser au sujet de la traçabilité sur le territoire, afin par exemple de pouvoir incrémenter un ″compteur carbone″ des citoyens, lorsqu’ils se déplacent, achètent ou se cultivent, tout en respectant leurs données privées. Nous prévoyons dans ces perspectives de créer des synergies étroites entre l’écosystème de la tech et les collectivités, pour que les startups puissent bénéficier des meilleurs terrains d’expérimentation et pour que l’on invente, ensemble, le territoire durable et intelligent du futur !

Copy link
Powered by Social Snap

Nous utilisons des cookies

Merci de confirmer si vous acceptez que nous enregistrions certaines données de navigation. Si vous déclinez, nous ne conserverons aucune trace de votre passage.