Un nouveau groupe de travail vient d’être créé à la SBA : la commission Digital Access. Une commission transversale, à la lisière des groupes de travail sur la sécurité numérique, la gestion des espaces et le cadre de référence R2S Connect, dont l’ambition est de faciliter les accès avec un support unique multi-applications. Description par les trois co-animateurs de la commission Digital Access : Anne-Isabelle Parodi, Secrétaire générale de l’association SPAC (Smart Physical Access Control), Jean-René Bouzonie, Responsable national de la prescription chez Salto Systems, et Laurent Demichel, Directeur Développement nouvelles opportunités business et accélérateur d’innovation chez Continental Automotive.

Imaginez ! Vous partez de votre domicile et vous fermez la porte. Vous récupérez une voiture électrique en autopartage pour vous rendre à votre travail. Vous rejoignez le parking et branchez le véhicule à l’infrastructure de recharge. Vous franchissez le système de contrôle de votre entreprise, vous pénétrez dans votre bureau et déclenchez l’allumage de votre ordinateur. Puis au déjeuner, vous réglez votre repas automatiquement. Le tout avec une facilité déconcertante, sans utiliser de clé physique, sans multiplier les mots de passe, en passant par une identification unique. Vous en rêvez ? La commission Digital Access va tout mettre en œuvre pour que ce rêve devienne réalité et facilite la vie de chacun dans les bâtiments et la ville.

Un champ complet d’expertises

« À ma connaissance, une étude sur un accès universel à grande échelle constitue une première, confie Anne-Isabelle Parodi. Évidemment, des solutions existent, mais les expérimentations restent cloisonnées, se limitant souvent à des sites industriels. Nous allons voir plus grand, en reliant les différentes applications autour du bâtiment et de la ville. » Lancée en début d’année 2022, la commission implique déjà un noyau d’une vingtaine de membres actifs, avec des compétences variées – domotique, bâtiment, mobilité… – nécessaires pour traiter les différents cas d’usage de ce sujet complexe.

Des réponses aux cas d’usage

C’est aussi la raison pour laquelle cette commission est co-animée par un trio d’experts, aux cultures complémentaires : la sécurité digitale avec le SPAC et Anne-Isabelle Parodi, le contrôle d’accès avancé avec Salto Systems et Jean-René Bouzonie, et l’accès numérique dans l’automobile avec Continental corporation et Laurent Demichel. « Nous allons ainsi travailler sur la base de cas d’usage, pour coller au mieux à la réalité de nos parcours dans le bâtiment et dans la ville, dévoile Jean-René Bouzonie. En rassemblant un large champ de compétences, nous pourrons identifier un maximum d’usages, auxquels nous voulons apporter des réponses, pour ne jamais être freiné dans son parcours tout en profitant de la sécurité. »

L’ambition d’enrichir le label R2S

Avec les apports des utilisateurs et des industriels qui la composent, la commission Digital Access pourra aisément identifier les solutions d’accès et de contrôle. « Nous ne cherchons pas à créer de nouvelles solutions ou un nouveau label, souligne Laurent Demichel, mais à enrichir le cadre R2S avec des technologies existantes. Il faut donc que tout soit simple et interopérable, pour articuler hardware et software, établir une convergence entre les services, dans l’objectif de concevoir ce support unique multi-applications. » 

Aujourd’hui, si la commission est encore à l’état embryonnaire, ses membres ont donc posé les premiers fondamentaux du travail à accomplir et ont défini les ambitions à tenir. En particulier, ils envisagent dès à présent d’appliquer leurs réflexions au périmètre européen. Car l’accès numérique ne s’arrête pas aux frontières…

Copy link
Powered by Social Snap

Nous utilisons des cookies sur notre site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Plus d’informations