R2S (Ready2Service) et BOS (Building Operating System), deux sujets majeurs pour la SBA, étaient largement présents sur les stands, dans les conférences et dans la plupart des conversations lors de la dixième édition du salon de la performance des bâtiments tertiaires IBS (Intelligent Building Systems). Morceaux choisis…   


« Au salon IBS, notre label R2S célèbre le premier anniversaire de son lancement, s’enthousiasme Alain Kergoat, directeur des Programmes de la SBA. Et déjà, plus d’un million de m
2 de bâtiments sont engagés dans un processus d’évaluation R2S ! » Un grand nombre de projets sont en effet en cours en France, mais aussi en Allemagne, en Belgique, en Espagne, au Luxembourg et aux Pays Bas. La portée du référentiel est déjà européenne. À ce jour, un bâtiment vient même d’obtenir le précieux sésame : l’immeuble Riverside by Convivio à Toulouse, présenté en septembre lors des Universités d’Eté SB4SC.

 

Prêt à investir 10 % de plus pour un bâtiment connecté !

Le succès du référentiel a été corroboré par le grand nombre de participants venus assister à la Conférence “Label R2S – Ready2Services : un an après la mise en place du référentiel, où en est-on ?” L’occasion pour l’organisme de certification Certivéa d’affirmer avec enthousiasme que ce label est le mieux réussi de son histoire, par la voix de son chef de projet R2S à la Direction Innovation Alexis Perez : « Dès aujourd’hui, la moitié des entreprises se disent prêtes à payer une prime de 10 % pour un bâtiment intelligent entièrement connecté ou pour un espace totalement équipé assorti d’un contrat de maintenance/services, précise-t-il. Ce qui correspond aux caractéristiques demandées par le référentiel R2S. »

 

La connectivité, une valeur ajoutée pour les bâtiments

Les promoteurs immobiliers Nexity et Icade ont confirmé toute l’importance du référentiel R2S pour le secteur. Selon Christelle Brandy, responsable offre de services chez Nexity Property Management, et Benjamin Ficquet, directeur Développement Durable chez Icade, les bâtiments qui ne répondraient pas aux critères R2S pourraient être dévalorisés de 30 % au moins. « Face à cet enjeu, le coût du label – sujet abordé lors de la conférence – n’est donc pas un sujet bloquant, en particulier dans le cadre d’une construction, constate Emmanuel François, président de la SBA, et d’autant plus quand il est rapporté avec tous les bénéfices apportés en conception, réalisation et exploitation du bâtiment intelligent. »

 

Et si le Smart Building se libérait des protocoles ?

Le BOS (Building Operating System) est l’autre sujet qui anime la SBA actuellement, comme le prouve la création très récente de la Commission BOS, présidée par Blaise Sola du groupe Artelia. Une conférence et plusieurs ateliers lui ont été consacrés lors du salon IBS. La question des protocoles de communication dans le Smart Building a notamment été débattue lors de la conférence où intervenait Serge Le Men, vice-président de la SBA : Le BOS et l’Edge Computing vont-ils s’imposer comme la solution pour le Smart Building ?. C’est un sujet stratégique pour toute la profession du bâtiment, qui bascule aujourd’hui de l’automatisme (GTB) au numérique. « Nous nous orientons vers le déploiement d’interfaces d’application (API) standards, conclut Emmanuel François. Mais au-delà des technologies, nous vivons un changement profond de paradigme dans notre secteur. Nous avons constaté au salon IBS que le développement d’offres de services autour des usages s’accélère, et que des solutions hybrides, mi-cloud mi-edge computing notamment, émergent. Enfin, en ligne de mire, la Réglementation Environnementale à venir, la RE 2020, va impacter elle aussi la conception des bâtiments. Dans cette perspective, la mission de la SBA est promise à un bel avenir. »

La montée en compétences récompensée

Pour les professionnels du bâtiment qui ont déjà pris le virage de l’automatisation vers le numérique, notre adhérent Schneider Electric avait organisé un concours pour ses partenaires intégrateurs. Deux membres de la SBA – Emmanuel François et François-Xavier Jeuland – ont participé à la sélection des projets connectés les plus innovants et performants dans le jury. La remise des prix s’est effectuée le 2 octobre, en marge du salon IBS. Félicitations aux premiers du concours “EcoStruxure by EcoXpert” : MTAIR (catégorie BMS), IXOT (catégorie Distribution électrique connectée), Baticonnect (catégorie VDI), Systemic (catégorie Contrôle du bâtiment) et Alpha Process Energie (catégorie Supervision d’installation électrique critique).

Nous utilisons des cookies

Merci de confirmer si vous acceptez que nous enregistrions certaines données de navigation. Si vous déclinez, nous ne conserverons aucune trace de votre passage.