Quelques mois après sa création, initiée par l’arrivée du do-think-tank WorkToo au sein de la SBA cet été, la commission prospective publie aujourd’hui son essai « Pourquoi la crise climatique ? » 
Michael Sigda, Président de la commission et Co-fondateur de WorkToo, nous présente plus en détails cette nouvelle commission et partage les coulisses de cette nouvelle publication.

En mélangeant des gens d’horizons divers, on obtient une réflexion plus profonde. On ne réfléchit pas en silo.

Regroupant des contributeurs aux profils très variés parmi lesquels des directeurs immobiliers, des consultants, des informaticiens, des experts environnementaux mais aussi des coachs et des directeurs de l’innovation, la commission prospective a pour vocation de réfléchir aux enjeux et aux mouvements profonds qui impacteront le monde du travail à l’horizon 2030 et de ce fait, aux conséquences très concrètes sur les immeubles et les villes.

« Ce brassage large était un axe important de ce groupe : en mélangeant des gens d’horizons divers, on obtient une réflexion plus profonde. On ne réfléchit pas en silo. » précise le Président de la commission.

Un sujet au cœur de toutes les conversations

Résumé scientifique de la situation, rédigé avec rigueur grâce à la participation de Carbone4 et de la journaliste Juliette Nouel, spécialisée sur les questions environnementales et climatiques, la publication s’adresse à tous mais vise particulièrement le secteur de la construction et de l’aménagement. S’appuyant sur les travaux du GIEC elle éclaire sur des données scientifiques tout en vulgarisant l’information pour s’adresser au plus grand nombre, quel que soit son profil ou son secteur d’activité.

 « Nous avons commencé les ateliers de discussion sur ce sujet à l’été 2018, quand l’urgence climatique était moins présente dans les colonnes de l’actualité. Au-delà de cette concomitance, la SBA se doit d’embrasser un sujet aussi impactant que le climat. Le bâtiment et la ville sont des acteurs de premier rang quand il s’agit de traiter de la sobriété énergétique. Pour finir, c’est un sujet tellement important qu’il était naturel de l’aborder, quand bien même de nombreuses publications paraissent quotidiennement sur ce thème. » précise Michael Sigda.

Les prochaines étapes

« Malgré la fréquence des publications liées à ce thème, on s’aperçoit souvent qu’il demeure souvent mal compris et assez complexe à appréhender. Nous devons donc médiatiser la publication afin de la partager au plus grand nombre. Ensuite, contribuer à notre infime niveau à faire changer les mentalités. Ce qui découle de cette publication c’est que l’effort reste devant nous : beaucoup vont devoir être faits par notre génération et celle qui suit. Il est donc essentiel de comprendre le problème pour agir. » conclut-il.

 

Une réunion de présentation de la publication sera programmée en début d’année 2020 suivie d’une autre pour creuser les pistes d’action. En parallèle, un groupe de travail sur l’IA sera également mis en place afin d’avancer sur cette révolution à venir.

Nous utilisons des cookies

Merci de confirmer si vous acceptez que nous enregistrions certaines données de navigation. Si vous déclinez, nous ne conserverons aucune trace de votre passage.