Pour tenir ses promesses, le Smart Building doit intégrer des solutions ouvertes et interopérables, pour qu’elles communiquent ensemble. Dans ces conditions, l’enjeu de la sécurité du bâtiment et des données est central, pour éviter tout risque d’intrusion, de piratage des objets connectés ou de cyber attaque. Comment relever ce défi ? Dominique Legrand, Président de l’Association Nationale de la Vidéo protection AN2V, collabore avec la SBA pour apporter des réponses.

Qu’est-ce qui a motivé le rapprochement de l’AN2V avec la SBA ?

Dominique Legrand – En devenant numérique, le bâtiment nécessite de nouveaux besoins en matière de sûreté et de sécurité, qui sont au cœur des préoccupations de l’AN2V. Si l’usager attend de son bâtiment qu’il soit sûr, la réglementation sur la sécurité dans les Smart Buildings n’est aujourd’hui plus adaptée aux besoins de mutualisation et à l’évolution des enjeux du numérique. Nous nous sommes donc intéressés aux travaux de la SBA, véritable référence sur la transformation digitale du bâtiment. J’ai particulièrement apprécié le fond du discours et le caractère innovant de la SBA. Néanmoins, l’alliance abordait encore trop peu le sujet de la sécurité. En tant que Think Tank indépendant sur les technologies de la sécurité depuis plus de 15 ans, j’ai offert d’apporter nos connaissances sur le secteur, pour que la sécurité et la sûreté deviennent des éléments à part entière du référentiel R2S. L’AN2V est ainsi devenue Membre associé de la SBA !

Concrètement, comment se traduit l’association de l’AN2V avec la SBA ?

Dominique Legrand – À l’hiver 2017, nous avons mis en place la Commission Safe City, parce que nous sommes convaincus que le développement de la Smart City et des Smart Territoires ne pourra pas se faire de manière pérenne sans y associer la dimension sécurité et sûreté. J’ai co-présidé cette commission avec Florian Mercier, Responsable Développement Smart & Safe City chez Spie City Networks, et mobilisé nos membres pompiers et forces de l’ordre pour participer aux discussions. Notre travail commun a alors permis d’éditer en septembre dernier le Thema “Construire un territoire de confiance et de sécurité”, pour sensibiliser et guider les maires et les décideurs des territoires avec des réponses à leurs questions : qu’est-ce qu’une Safe City, quels en sont les enjeux, comment assurer la sécurité nécessaire aux citoyens sur son territoire… ? En 2020, notre participation sera tout aussi active et nous mettons en place la Commission Safe Building, co-présidée par Ariane Truffert de la société Two-i[1]. La première réunion a lieu le 16 janvier. Les enjeux sont très différents, car il s’agit cette fois-ci d’espaces privés ou privés ouverts aux publics : centres commerciaux, campus, usines… À l’inverse des collectivités, nous parlons ici de lieux clos. Notre objectif sera également de produire un Thema. Nous nous donnons 18 mois pour le concevoir et le rédiger.

[1] Two-i est une société spécialisée dans l’analyse du flux vidéo, qui utilise le deep learning appliqué à la vision par ordinateur, pour répondre aux problématiques des villes intelligentes et des acteurs de la sûreté en matière de mesure des flux et de prévention.

Entre l’AN2V et la SBA, on parle même d’adhésion croisée. Or, vos Universités 2020 se déroulent les 30 et 31 janvier à Lyon. La SBA y participe-t-elle ?

Dominique Legrand – Oui, évidemment. Nous sommes toujours très heureux d’accueillir la SBA aux Universités de l’AN2V, dont l’ambition est d’apporter au millier de visiteurs congressistes une vision stratégique, théorique et pratique des nouvelles solutions de sûreté. Le Président de la SBA Emmanuel François intervient cette année lors de notre première plénière, dont la thématique porte justement sur les « Territoires de Confiance ». À cette occasion, nous échangerons autour d’un état de l’art du sujet, de retours d’expérience, de témoignages et de perspectives. La seconde plénière concerne les enjeux juridiques des technologies de sûreté. Les membres de la SBA sont aussi invités à assister à certains de nos 12 ateliers, pour approfondir leurs connaissances sur les réglementations et les solutions existantes, s’ils le souhaitent. L’alliance bénéficiera également d’un espace partenaire dans notre hall d’exposition de 3 000 m². Et, forcément, nos Universités constituent l’occasion idéale pour distribuer le Thema “Construire un territoire de confiance et de sécurité” aux élus et décideurs des territoires participants.

Téléchargez le Thema “Construire un territoire de confiance et de sécurité”.

 

L’AN2V en quelques mots

Association loi 1901 créée en 2004, l’AN2V est un Think Tank des technologies de la sécurité, qui a la particularité d’associer à la fois les utilisateurs, les institutionnels et les industriels concernés. Son objectif est de mutualiser les connaissances, de promouvoir les bonnes pratiques et de contribuer à identifier et traiter les blocages au développement de ces technologies. Aujourd’hui, l’association compte plus de 140 fournisseurs membres, représentant l’ensemble de l’écosystème : bureaux d’études, constructeurs, distributeurs, intégrateurs… Plus de 1 000 utilisateurs publics et privés participent à ses travaux. L’AN2V réunit notamment des groupes de travail, publie chaque année le guide Pixel, guide de référence de la vidéoprotection, et organise tous les deux ans ses Universités à Lyon. En 2019, l’AN2V a proposé sa première « Nuit AN2V » au Musée des Arts Forains à Paris. L’association dispense également de la formation et du conseil, au travers de sa filiale AN2V Services.

 INFORMATION RELATIVE
À L'ÉLECTION DES ADMINISTRATEURS

Conformément au mail qui vous a été envoyé le 12 mars, nous vous rappelons que vous avez jusqu'au 29 mars pour nous retourner votre formulaire de vote.

Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse secretariat@smartbuildingsalliance.org

Copy link
Powered by Social Snap

Nous utilisons des cookies

Merci de confirmer si vous acceptez que nous enregistrions certaines données de navigation. Si vous déclinez, nous ne conserverons aucune trace de votre passage.